Au moment où vous demandez un prêt immobilier auprès d’un établissement bancaire, ce dernier peut vous demander de souscrire à une assurance de prêt immobilier. Mais de quoi s’agit-il exactement ? Quelles garanties sont prises en charge par l’assurance emprunteur ? Quel type d’assurance de prêt choisir ? L’assurance est-elle obligatoire ? Répondons à toutes vos questions !

Qu’est-ce qu’une assurance de crédit immobilier ?

L’assurance emprunteur est une assurance qui permet de rembourser un prêt immobilier à la place de l’emprunteur, si ce dernier est victime d’un accident de la vie.

Assurance de prêt : définition

Assurance emprunteur ou Assurance de prêt, ces deux termes désignent une même chose.

Ce type d’assurance représente une garantie pour les établissements prêteurs que les prêts qu’ils ont accordés seront toujours remboursés, même si le client est défaillant.

Ainsi, lors d’une demande de prêt, surtout si son montant est considérable, la banque demande systématiquement que le client souscrive à une assurance prêt, même si cette pratique n’est pas une obligation légale.

Dans ce cas, si le client refuse de contracter l’assurance, il risque de se voir refuser le prêt.

Le principe de l’assurance emprunteur

Le crédit immobilier se rembourse sur une durée qui peut aller jusqu’à plusieurs années (parfois 30). Or, vous ne pouvez pas prédire ce qui peut arriver jusqu’à ce que le prêt soit totalement remboursé.

Grâce à cette assurance, vous et votre famille serez couverts dans le cas où des accidents de la vie surviennent pendant la durée de remboursement. Une assurance de crédit immobilier vous couvre généralement en cas de :

  • Décès,
  • Interruption temporaire de travail,
  • Interruption permanente de travail,
  • Perte totale et irréversible d’autonomie.

Si vous êtes victime d’un accident de la vie, l’assurance prendra le relai sur vos remboursements, ce qui vous laisse vous ou vos proches à l’abri du besoin.

La législation autour des assurances de prêts immobiliers

Si l’assurance de prêt n’est pas obligatoire, elle conditionne très souvent l’accès au prêt immobilier.

Heureusement, la législation a tendance à protéger l’emprunteur en matière d’assurance de crédit immobilier, en imposant différentes sécurités aux banques et aux organismes d’assurance.

Voici les différentes lois qui peuvent encadrer l’assurance emprunteur :

  • Loi Hamon : si le contrat a été signé après le 26 juillet 2014, l’emprunteur a le droit de changer son contrat d’assurance prêt, sans frais et à tout moment, pendant la première année de l’emprunt.
  • Loi Lagarde : l’emprunteur a la possibilité d’opter pour l’assurance de prêt de son choix, en respectant le principe d’équivalence des garanties lié au contrat bancaire (son assurance doit couvrir au minimum les mêmes choses que l’assurance proposée par la banque).
  • Loi Bourquin / loi Sapin 2 : depuis le début de l’année 2018, l’emprunteur peut changer d’assurance de prêt annuellement à la date d’anniversaire du prêt, et cela est possible jusqu’à ce que la totalité du crédit soit remboursé. Néanmoins, le respect d’un préavis de deux mois et le respect de l’équivalence des garanties sont exigés.

Ces différentes lois permettent à un particulier d’être certain de profiter de l’assurance emprunteur qui lui est la plus favorable.

Assurance de prêt immobilier : quelles garanties ?

L’assurance d’un crédit immobilier peut vous offrir différentes garanties.

Parmi elles, on peut notamment citer :

  • La garantie IPT : dans le cas où vous subissez une maladie ou un accident, vous serez alors dans l’impossibilité partielle d’exercer une activité professionnelle. L’Invalidité Permanente et Totale est alors mobilisée.
  • La garantie ITT : dans le cas où vous ne pouvez pas travailler pour une durée temporaire. C’est l’Incapacité Temporaire de Travail.
  • La garantie PTIA : ici, l’invalidité mentale et/ou physique est irréversible et totale (Perte Totale et Irréversible d’Autonomie) et l’emprunteur ne pourra donc plus rembourser le prêt.
  • Garantie IPP : elle est plus intéressante que la garantie IPT. C’est la garantie Invalidité Permanente et Partielle. Une partie des mensualités restantes à payer est alors remboursée par l’assureur.
  • Décès : un crédit immobilier comporte obligatoirement cette garantie.
  • Chômage : l’assureur vous couvre jusqu’à une durée de 2 ans dans le cas où vous perdez votre travail.

Naturellement, chaque contrat d’assurance emprunteur comporte ses propres garanties et conditions, d’où l’importance de bien consulter son contrat, et de ne pas hésiter à comparer les offres d’assurances.

Quelle assurance emprunteur choisir ?

La plupart des emprunteurs souscrivent à l’assurance proposée par l’établissement bancaire au moment de la signature du contrat de prêt.

Il faut toutefois savoir que l’assurance emprunteur peut majorer le coût total de l’emprunt jusqu’à un taux de 30%.

Même si l’assureur qui travaille avec votre établissement prêteur est fiable, vous pouvez tout à fait en changer pour plus de garanties, ou encore pour et faire des économies.

N’oubliez donc pas de faire jouer la concurrence et de réaliser des simulations en ligne, pour profiter de la meilleure assurance de crédit au meilleur prix !