Comprendre l'assurance emprunteur

Pour obtenir un prêt immobilier, vous devez toujours souscrire une assurance crédit. Elle sert de garantie pour la banque que l’argent qu’elle vous a prêté ainsi que les intérêts, lui seront restitués. Toutefois, il se peut qu’il y ait un refus de prêt immobilier de la part de la banque si l’assurance ne peut pas vous couvrir. Que pouvez-vous faire dans ce cas ?

Informez-vous gratuitement sur le prix des assurances de crédit immobilier

Une assurance crédit pour obtenir un prêt immobilier

Comme la banque est une entreprise, l’un de ses objectifs est de faire du profit. Or, si elle accorde du prêt à tout le monde sans prendre le temps d’étudier son cas, elle risque de perdre des sommes conséquentes. C’est pour cela qu’elle exige que l’emprunteur souscrive une assurance prêt.

La banque peut refuser une assurance emprunteur

Bien qu’il n’existe aucune loi qui vous oblige à souscrire une assurance emprunteur avant d’obtenir un prêt à la banque, cette dernière va exiger que vous soyez couverte par une compagnie d’assurances. Ainsi, quand vous demandez un prêt à la banque, vous devez soit vous affilier à l’assurance de groupe, soit à une compagnie d’assurances tierce.

Quelle que soit l’offre d’assurance que vous choisissez, vous devez remplir un questionnaire médical avec la plus grande exactitude. Cela donnera à l’assurance et à la banque des informations sur vos antécédents médicaux et estimer si vous présentez un risque aggravé de santé. Si de tels risques existent, il vous sera demandé de passer des examens supplémentaires par un médecin de la compagnie d’assurances. Si les risques sont avérés, l’assurance et la banque peuvent refuser l’assurance emprunteur, donc le prêt.

Refus d’un crédit immobilier : assurance de groupe refusée par la banque

L’assurance de groupe est l’assurance proposée par la banque pour vous couvrir pendant toute la durée du crédit. Toutefois, la banque peut refuser ce contrat d’assurance si vous présentez un risque aggravé, et même si l’assurance groupe accepte malgré tout de vous assurer. Mais si la pathologie est moins grave, la banque peut rajouter une surprime ou insérer dans le contrat une exclusion médicale.

Refus de prêt pour refus de délégation d’assurance

Grâce à la loi Hamon, vous avez la possibilité de recourir à la délégation d’assurance et de ne pas accepter l’assurance de groupe. Sachez, pourtant, que la banque a le droit de refuser l’assurance crédit si les garanties couvertes par votre nouvelle assurance ne sont pas au moins équivalentes à celles de l’assurance de groupe. Si c’est le cas, la banque doit vous faire part de sa décision de refus dans un délai de dix jours.

Crédit refusé à cause d’un problème de santé : que faire ?

Pour la banque, les problèmes de santé constituent les premiers motifs de refus d’octroi d’un prêt immobilier. Si l’assureur estime que vous présentez un risque de santé plus important que la moyenne, une majoration de primes peut être appliquée, et c’est à vous d’accepter ou de refuser le contrat. Par ailleurs, l’assureur peut ne pas majorer les primes, mais insérer des exclusions de garantie liées à votre pathologie. Sinon, il refuse carrément de vous assurer.

Si l’assurance vous est refusée, voici ce que vous pouvez faire :

  • Vous pouvez contester le refus de l’assureur en lui envoyant un courrier de réclamation avec les raisons de votre contestation. Vous pouvez, pour cela, demander de l’aide à votre médecin traitant.
  • Demandez à votre banque d’appliquer la convention AERAS.
  • Demandez l’aide des établissements d’assurance collective.
  • Recourez à l’assurance-vie.

Comparez gratuitement les prix des assurances de crédit immobilier

Comment contourner les autres motifs de refus de prêt ?

Les compagnies d’assurances peuvent décider de ne pas vous assurer pour d’autres motifs. Or, sans assurance, vous avez très peu de chance d’avoir le prêt immobilier. Parmi ces motifs de refus de prêt, il y a :

  • Votre âge : outre la maladie, c’est aussi l’une des raisons les plus courantes d’un refus de crédit immobilier. Plus vous êtes âgé, plus les risques d’accident de santé et de la vie augmentent. Il y a toutefois des assureurs qui acceptent de couvrir les seniors, mais avec des primes plus coûteuses ou des exclusions.
  • Votre métier : si votre travail est à risque, vous pouvez demander à l’assureur de vous proposer un contrat personnalisé.
  • Sport à risque : comme dans les cas précédents, le contrat qui vous sera proposé sera la plupart du temps assorti d’une exclusion de garantie ou d’une surprime.
  • État de votre co-emprunteur : si votre co-emprunteur présente un risque aggravé, il peut trouver un autre assureur pour le couvrir.

Dans tous les cas, ne vous contentez pas de l’offre d’une seule compagnie d’assurances. Utilisez un comparateur en ligne et faites jouer la concurrence.

Comparez gratuitement les assurances de crédit immobilier